Un week-end à l’hôtel Fourvière de Lyon

lyon-traboules

Après une halte du côté de Dijon, nous nous sommes arrêtés pour le week-end à Lyon.

Je vais finir par croire qu’il pleut toujours à Lyon puisque, comme la dernière fois, le week-end fut pluvieux. Mais, comme la dernière, nous en avons bien profité et avons adoré.

L’hôtel Fourvière

Cette fois-çi nous avons choisi de loger au sommet de la colline Fourvière, à l’hôtel Fourvière, un ancien couvent transformé en magnifique hôtel. (comme nous avons organisé notre voyage à la dernière minutes j’ai trouvé des prix sympas en passant par Booking).

lyon-hotel-fourviere-chambre

lyon-hotel-fourviere-piscine-chauffee

lyon-hotel-fourviere-spa

lyon-hotel-fourviere-lobby

lyon-hotel-fourviere-hall

lyon-hotel-fourviere-cloitre

lyon-hotel-fourviere-boules

L’hôtel est absolument magnifique. Les chambres sont grandes et design, le lit est moelleux et la douche à l’italienne.
Mon brun pourrait vous parler pendant des heures des douches thématiques du spa et moi du couloir de nage extérieur chauffé. L’accès au spa, au hamman, à la piscine sont inclus et illimités.
On peut aussi profiter du jardin et du terrain de boules. Moi j’ai préféré ramasser des marrons, on ne se refait pas.

Restaurant Les Téléphones

L’hôtel possède un restaurant dans le cloître au rez de chaussé, Les Téléphones, où nous avons décidé de dîner un soir.

lyon-hotel-fourviere-restaurant-les-telephones-plats

lyon-hotel-fourviere-restaurant-les-telephones-carrelet

lyon-hotel-fourviere-restaurant-les-telephones-magret-canard

J’ai choisi le carrelet en filet et quenelle, couteau farçi tomate et gingembre, nage de coquillage à la citronnelle, alors que le brun a pris le magret de canard rôti au pamplemousse rose, épinards et navets glacés à blond, jus acidulé au baies de Timur. Un régal pour l’un comme pour l’autre.

lyon-hotel-fourviere-restaurant-les-telephones-desserts

lyon-hotel-fourviere-restaurant-les-telephones-gaspacho-ananas-badiane

lyon-hotel-fourviere-restaurant-les-telephones-rectangle-noir-inaya

En dessert j’ai évidemment pris le rectangle noir de chocolat INAYA, éclats de caramel au beurre salé alors que le brun et sa passion pour le fruit de la passion a pris le gaspacho d’ananas mariné à la badiane, sorbet passion et tuile au sésame noir.

Un régal, pas donné le régal mais un vrai régal.

La Croix Rousse

Lors de mon premier week-end à Lyon je n’étais pas allée à la Croix Rousse, c’est maintenant réparé, il ne reste plus qu’à y retourner sans la pluie !

lyon-croix-rousse-mur-canuts

lyon-croix-rousse-2

lyon-croix-rousse

lyon-croix-rousse-3

lyon-fresque-lyonnais

Nous avons commencé au Mur des Canuts pour redescendre vers la Fresque de Lyonnais tout en zigzaguant à la recherche des traboules.

Le Restaurant Pique-Assiette dans le Vieux Lyon

Pour notre dernier soir nous avons tenté de trouver un restaurant lyonnais sans trop se faire attrape-tourister. On dirait qu’on a plutôt réussi avec le Pique-Assiette puisque pour 19,90 euros nous avons eu un menu typiquement lyonnais ; cervelle de canut en entrée, saucisson chaud lyonnais en plat et tarte aux pralines en dessert.

lyon-pique-assiette-cervelle-canuts

lyon-pique-assiette-saucisson-lyonnais

lyon-pique-assiette-tarte-pralines

De quoi bien dormir pour reprendre la route le lendemain en direction du Luberon.

Laisser un commentaire